Résumé de l’actualité du lundi 29 novembre 2021

Commémoration du 34eme anniversaire du  massacre de la ruelle Vaillant perpétré par les Forces armées d’Haïti lors des premières élections post 86/en cette occasion, le Premier ministre, Ariel Henry, s’est rendu, ce lundi, sur les lieux pour saluer la mémoire des vaillants électeurs, lâchement assassinés, bulletins en main, par les ennemis de la République et de la démocratie.

Pour marquer cette date mémorable, le Chef du Gouvernement a profité de l’occasion pour réitérer sa détermination à continuer à œuvrer, sans répit, à la création d’un climat social et politique serein, visant à garantir l’organisation d’élections libres, transparentes et non partisanes sur tout le territoire de la République

Les cas de kidnapping ont considérablement augmenté au cours du dernier trimestre de l’année 2021, selon les données collectées par la Cellule d’Observation de la Criminalité du Centre d’Analyse et de Recherche en Droit de l’Homme, CARDH/Cent dix sept cas d’enlèvements ont été  enregistrés au mois de septembre, 140 au mois d’octobre et la tendance est à la hausse pour le mois de novembre, selon le directeur exécutif du CARDH Gédéon Jean.

Le coordonateur de l’union nationale des normaliens haïtiens dénonce la réduction du budget alloué au ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle. Selon le coordonateur de l’UNNOH, plus de 4 milliards de gourdes ont été retirés de l’enveloppe allouée au MENFP/ Ce qui dit-il va empêcher les autorités du ministère de l’éducation nationale d’apporter des améliorations au niveau du secteur éducatif.

Les étudiants finissants de l’Ecole Normale Supérieure appellent le ministre de l’éducation nationale Nesmy Manigat à exiger de la part des autorités de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif un audit de la gestion des différents ministres de l’éducation nationale qui se sont succédé depuis plus de 5 ans notamment l’ancien ministre Pierre Josué Agénor Cadet.

Dans l’Inter :

À l’issue d’un conseil des ministres extraordinaire, une amnistie générale des rebelles emprisonnés ou en exil a été annoncée ce lundi/ Le ministre a également annoncé une amnistie générale pour les personnes condamnées pour acte de terrorisme, de complicité de terrorisme et enrôlement de mineurs dans les groupes armés.

Les discussions sur le nucléaire iranien vont se poursuivre à Vienne après la journée cruciale de ce lundi 29 novembre. Les pays impliqués dans ce dossier se sont retrouvés pour la première fois depuis cinq mois. C’était aussi la première session depuis l’arrivée au pouvoir d’un président ultraconservateur à Téhéran : Ebrahim Raïssi.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Leave the field below empty!